La bonne approche...est celle qui vous convient le mieux.

L'approche que je vous propose est basée sur votre autonomie et votre propre ressenti, encadré et guidé par ce que j'ai moi-même expérimenté auprès des plantes dont je prépare un remède ; je vous invite notamment à lire mes conseils tout en bas de cette page à ce sujet.

Libre à vous de vous en inspirer et de cheminer avec.

Toutefois, si cette façon de faire est trop éloignée de vous, je vous conseille de faire appel

à un-e spécialiste -médecin, naturopathe- qui saura vous accompagner pour déterminer précisément ce qui vous touche.

Ainsi vous pourrez naturellement vous orientez vers une ou plusieurs plantes selon le diagnostic posé.

En pratique

Mode d'utilisation

La gemmothérapie proposée est sous forme liquide, se prend pure, en dehors des repas et directement dans la bouche.

Vous pouvez compter les gouttes en les dosant dans le creux de votre main

ou d'une cuillère pour être tout à fait précis avant de les prendre.

Posologie générale

Adultes : 1 à 15 gouttes par jour en plusieurs prises.

Pour les enfants jusqu’à 13 ans : 1 à 5 gouttes par jour en plusieurs prises.

Pour les personnes sensibles à l'alcool, mettre le nombre de gouttes à prendre

dans un demi-verre d'eau sans remuer et le placer près d'une source de chaleur

de manière à faire évaporer l'alcool -sans toutefois le faire bouillir.

Recommandations particulières

Il existe des contre-indications dans la prise de remèdes gemmothérapiques

qui sont à considérer plante par plante.

La femme enceinte veille a ne pas prendre de bourgeons

à action hormonale tels que le framboisier, l'airelle, le séquoia et le chêne.

Il est conseillé aux personnes prenant des anti-coagulants ou des médicaments

pour le cœur de consulter leur médecin afin de définir la posologie adéquate.

autumn-2183489_1920.jpg
forest-2942492_1920_edited_edited.png
forest-2942492_1920_edited_edited.png

Conseils de sagesse

Invitation..

Une plante va vous accompagner tout au long de votre cure, et le macérât est le support

par lequel elle va interagir avec vous.

Lorsque vous débutez une cure, vous ouvrez la porte à un sage attendu de longue date (!)

pour qu'il vous aide a consacrer de l'attention à ce que vous vivez (!!).

Avant toute chose, je vous invite a trouver un espace de calme et de paix en vous, par le biais d'une méditation ou de tout autre exercice qui puisse vous aider a focaliser la conscience dans votre corps.

Il y a plusieurs méthodes -toutes complémentaires, pour vous relier à la plante.

A vous de choisir de les combiner ensemble ou de vous en tenir à celle qui vous est naturelle.

D'abord, vous pouvez inviter la plante à se manifester à vous et en vous, avec vos propres mots.

D'écouter l'écho ; c'est le premier voyage.

Ensuite, il vous est proposé de ressentir la plante, en tenant le flacon entre vos mains.

De prendre le temps de bien vous imprégner de cette présence, de visiter les endroits de votre corps

qui entrent en inter-action ; c'est le deuxième voyage.

Enfin, la méthode la plus évidente est de prendre quotidiennement des gouttes dans le cadre de votre cure. D'être au contact de vos sensations comme pour le voyage précédent ; c'est le troisième voyage.

La qualité de votre présence et de votre écoute est l'amplificateur par excellence de toutes ces façons de se relier, que ce soit lors d'une méditation avec la plante ou dans votre quotidien.

Ce qui ressortira de votre cure dépend de votre capacité à vous ouvrir à ce qui vous arrive maintenant : c'est là le point central de l'invitation.

Maintenant, c'est ce qui vous touche, ce qui vous traverse, confortable ou non,

aujourd'hui dans votre vie.

Maintenant, c'est le moment où vous choisissez une plante.

Maintenant, c'est l'espace-temps que vous vous consacrez dans votre quotidien.

La recette est simple : écouter vos sensations, aller là où elles vous emmènent, laisser faire l'intelligence de votre corps et de la plante ; l'invitation audacieuse : laisser être  ce qui émerge avec amour.

Tout est entre vos mains, en votre coeur et conscience,

                                                                                                   bon voyage avec la plante...et avec vous-même !

“La réalité rend fort et libre quand elle est reconnue.” Bert Hellinger